Envie de jouer au chimiste ? Vous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi les e-liquides du marché ? Et si vous fabriquiez le vôtre ? Cette catégorie DIY (Do It Yourself) est faite pour vous ! Un des avantages du DIY est sans aucun doute le coût. Mais le DIY vous permettra de créer votre propre recette. Pour ce faire, retrouvez tous les éléments dans cette catégorie : la base, les boosters, les arômes et les additifs pour créer LA recette qui répondra à vos envies !

Filtres DIY (234 produits)

Marque

Type

Contenance

Ratio PG/VG

DIY - Do it Yourself

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Qu’appelle-t-on DIY ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

DIY pour Do It Yourself en anglais ou « faire soi-même » est un procédé pour créer vous-même vos e-liquides. L’e-liquide est un liquide mêlant une base majoritairement composée de propylène glycol et de glycérine végétale, de la nicotine et des arômes permettant de donner à l’e-liquide un goût particulier.

Vous pourrez jouer à l’apprenti chimiste en choisissant vous-mêmes vos ingrédients, votre base, votre taux de nicotine et vos arômes (ou non) et en les dosant à votre goût pour obtenir l’e-liquide unique qui répondra à vos besoins.

C’est le moyen rêvé de faire parler votre créativité et de réaliser une recette qui n’existe pas sur le marché, au plus proche de vos envies et de vos besoins.

Faire son e-liquide DIY soi-même n’a rien de très complexe : prenez une base, ajoutez-y une dose de booster de nicotine et d’arômes, si vous le souhaitez. Mélangez. Patientez minimum 48h et vous pourrez découvrir cette nouvelle saveur en vapotant.

Nous vous expliquons les différentes étapes, les dosages et les astuces dans ce guide ci-dessous.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Pourquoi fabriquer soi-même son e-liquide ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

L’intérêt de fabriquer son e-liquide soi-même est multiple :

Un intérêt économique : fabriquer soi-même son e-liquide revient en effet moins cher qu’acheter régulièrement des e-liquides. La majorité des e-liquides sont autour de 5€ sur le marché alors que fabriquer soi-même son propre liquide reviendrait autour de 2€.

Une créativité pour réaliser une recette unique. Si vous avez fait le tour des saveurs du marché ou si vous ne les trouvez pas à votre goût, le DIY peut être une solution pour vous car vous produirez, grâce au mélange d’ingrédients que vous aurez préalablement choisi et dosé, la recette et le goût qui vous fera voyager.

La maîtrise des composants de son e-liquide : même si nous garantissons des produits de qualité et d’une traçabilité reconnue, nous pouvons comprendre qu’il est important de savoir ce qu’on vapote et d’avoir la main sur les composants de son e-liquide. Avec le DIY, c’est une garantie de savoir ce que vous incorporez dans votre e-liquide.
Et l’assurance aussi de pouvoir choisir des produits plus qualitatifs !

Un intérêt écologique : avec l’achat récurrent de fioles d’e-liquide, c’est une consommation certaine de plastique, que l’on peut recycler certes, mais du plastique tout de même.
Réaliser soi-même son e-liquide permet de réutiliser les mêmes contenants et de n’acheter que ceux contenant les ingrédients, non plus la multitude de fioles de 10ml, ce qui est un argument non négligeable.

Le plaisir de réaliser soi-même sa préparation, comme on pourrait fabriquer soi-même son pain : c’est très gratifiant d’expérimenter et d’obtenir une telle réalisation.
Comme la cuisine ou la parfumerie, la conception peut être également vue comme un art et un moyen d’expression supplémentaire pour des créatifs et des graines de concepteurs.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Les ingrédients du DIY

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Les différents types d’éléments

Vous aurez besoin de différents éléments pour réaliser votre préparation DIY.

Une base prête à l’emploi constituée d’une proportion particulière de propylène glycol et de glycérine végétale qui va conditionner votre rendu des saveurs, le hit ou non prononcé provoqué et le volume et la texture de la vapeur. Cette base peut contenir de la nicotine ou non, ou ce sera à vous de la doser.

Un booster de nicotine est un liquide composé d’une base et d’une forte concentration de nicotine. Il vous permettra de doser votre taux de nicotine en le diluant en proportion pour obtenir le taux souhaité.

Des arômes vont donner du goût, une saveur particulière à votre préparation. Il peut s’agir d’une seule touche ou d’une association de plusieurs arômes pour un rendu que vous apprécierez. Chez le Vapoteur Tranquille, les arômes sont classiques, fruités, mentholés, gourmands ou à la saveur boisson.

Des additifs sont à rajouter à votre préparation ou non. Ils vont jouer le rôle de révélateurs des arômes, d’arrondir leur saveur ou de leur donner une sensation de fraîcheur. Ils ont également une fonction de conservateurs de ces mêmes saveurs.

Pour réaliser votre préparation, munissez-vous d’un matériel particulier pour doser et transvaser vos différents composants : pipette, seringue, flacon gradué vont vous aider à réaliser votre préparation.

La proportion moyenne

DIY - Do it Yourself La proportion des différents éléments de votre préparation DIY est sensiblement la même que celle d’un e-liquide standard.

La base représente entre 80 et 90% de l’ensemble de l’e-liquide.

Les arômes vont constitués environ 10% de l’ensemble.

Le reste des composants, à savoir en majorité les additifs, ne représenteront que maximum 3% de votre réalisation.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Comment choisir sa base ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

La base neutre composant votre préparation DIY est l’élément principal représentant entre 80 et 90% de l’ensemble. C’est sur cette base que va se fixer les arômes et qui va diluer le booster de nicotine pour obtenir le taux souhaité.

Composé en proportion variable de propylène glycol et de glycérine végétale, ces deux éléments ont des caractéristiques propres.

Base à haute proportion de propylène glycol (PG)

Le propylène glycol est préféré en forte proportion dans les bases pour permettre un excellent rendu des saveurs. Ses particularités permettent d’obtenir des sensations prononcées en bouche, appelé « hit ».

A l’inverse, cette substance ne permet pas un volume de vapeur et peut parfois être mal supporté par les vapoteurs. C’est pourquoi dans les mélanges prêts à l’emploi, il est souvent proposé avec 20% de glycérine végétale pour accentuer l’hydratation.
Si votre choix se porte sur une base 100% PG, veillez à boire beaucoup d’eau pour rester hydrater et contrecarrer le côté asséchant de la solution.

Base à haute proportion de glycérine végétale (VG)

La glycérine végétale est un composant parfait pour produire une belle vapeur, à la fois consistante et volumineuse. L’inconvénient est que ce composant altère les saveurs ainsi que le hit en bouche, le goût étant nettement moins prononcé.

Son côté visqueux encrasse plus rapidement le matériel, la résistance notamment, et nécessite un matériel adapté qui ne se bouchera au contact de ce liquide. Veillez aussi à ne pas trop chauffer la glycérine végétale qui, au-dessus de 150°, peut produire des molécules toxiques telles que l’acroléine.

Une base équilibrée, 50 PG / 50 VG

Pour mixer les propriétés de chacune, rendu des saveurs et hit couplé à un volume correct de vapeur, une base à 50/50 est toute conseillée.

Elle permet également d’éviter les problèmes liés à l’entretien et est adapté à tout type de matériel.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Quel taux de nicotine choisir ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Pour choisir votre taux de nicotine à obtenir dans votre préparation, référez-vous à celui choisi dans les e-liquides précédemment vapotés ou calculez-le sur vos habitudes d’ancien fumeur.

Si vous êtes un fumeur occasionnel, donc peu dépendant à la nicotine, nous vous conseillons un taux compris entre 3 et 6 mg.

Un fumeur modéré, moyennement dépendant, se tournera plutôt vers des taux compris entre 10 et 12 mg.

Un fumeur infatigable et très dépendant à la nicotine se verra conseillé des taux aux alentours de 18 mg.

Si vous n’êtes pas ou plus dépendant de la nicotine, les e-liquides à 0 mg sont fait pour vous. Ils sont conseillés aussi pour ceux qui n’ont jamais fumés même si nous ne recommandons pas aux non-fumeurs de se mettre à vapoter.

Pour jauger le taux de nicotine de votre préparation, le booster de nicotine va être à diluer dans votre base pour l’obtenir.

Ne pas oublier également que la nicotine apporte un « hit » supplémentaire en bouche : les adeptes apprécieront. Pour les autres, nous vous conseillons une base plus importante en glycérine végétale pour compenser.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Le booster de nicotine, c’est quoi au juste ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Le pourquoi de son existence

Un booster de nicotine est un concentré de nicotine dans une fiole de 10 ml.

Elle respecte la directive européenne en matière de produits du tabac qui assimile les cigarettes électroniques et les e-liquides à des produits dérivés du tabac et qui interdit la teneur de nicotine supérieure à 20 mg/ml dans des fioles de 10 ml.

Le booster de nicotine ne peut donc pas contenir plus de 20mg/ml, soit 200 mg dans une fiole de 10 ml et est à diluer dans une base ou un mélange Mix N’Vape pour obtenir le taux de nicotine souhaité.

La composition d’un booster

Un booster se compose d’une base en propylène glycol (PG) et en glycérine végétale (VG) comme les autres types d’e-liquide. Cette base se retrouve en différentes proportions PG/VG, idem aux autres bases.

A cette base s’ajoute de la nicotine concentrée, de qualité USP/PE (U.S. Pharmacopeia/Pharmacopée Européenne). Le booster de nicotine ne comporte pas d’arômes.

Le booster de nicotine est légèrement transparent mais peut également avoir une couleur brunâtre, sans danger, qui résulte avec le temps de l’oxydation de la nicotine.

Comment choisir le taux PG/VG de son booster

Pour obtenir une préparation homogène (particularités), il est conseillé de conserver le même ratio entre la base neutre de la préparation et celle du booster. En termes de sensations, cela restera cohérent.

Vous pouvez totalement mélanger deux ratios différents, il n’y a pas de contre-indications.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Quels arômes possibles ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Les différentes variétés

Tout comme les e-liquides, ils existent différentes familles d’arômes.

Les arômes classiques sont des saveurs similaires aux sensations du tabac, blond ou brun, pur ou mélangés à d’autres saveurs fruitées ou gourmandes.

Les arômes fruités sont des reproductions aromatiques de l’ensemble des fruits possible et imaginables, passant par les communs fruits rouges, agrumes ou plus exotiques. Il y en aura forcément un qui saura vous ravir.

Les arômes mentholés sont préférés par les adeptes de sensations puissantes en bouche et de fraîcheur. Les saveurs varient qui plus est entre des menthes classiques, menthe verte ou menthe plus glaciales ou givrées.

Les arômes gourmands reprennent des saveurs sucrées de pâtisseries ou de bonbons pour un plaisir gustatif toujours renouvelé. Les marques rivalisent de créativité pour proposer des recettes qui ont un seul point commun : la gourmandise.

Les arômes boissons imitent les saveurs des boissons communément rencontrées sur le marché, chauds ou froides, sucrées, sodas ou cocktails pour un plaisir varié et toujours renouvelé.

Parmi la multitude de famille et de gamme, vous en trouverez forcément un qui saura correspondre à vos envies.

Comment doser mes arômes ?

Pour commencer, nous conseillons de ne choisir qu’un seul arôme à mélanger à votre base. En effet, la base aromatique étant parfois composée d’un mélange de saveurs, des mélanges complexes peut parfois donner de surprenant résultats.

Si vous souhaitez tout de même réaliser des mélanges de plusieurs arômes, nous vous conseillons d’employer ce qu’on appelle des mono-arômes, avec un seul goût.

Les arômes représentant moins de 10% de l’ensemble de la base, il est recommandé de ne pas dépasser cette limite de volume à incorporer. La proportion peut différer selon les arômes et leurs rendus.

Pour le mesurer, faites un ratio en millilitres de votre solution ou ramenez-le en nombre de gouttes. Sachant que 1 ml équivaut à environ 30 gouttes.
Les fiches produits des arômes comprennent ces indications en termes de dosage donc référez-vous à elles pour justement doser vos préparations.

En effet, la base fortement proportionnée en glycérine végétale pouvant altérer les saveurs, il peut être conseillé d’augmenter légèrement la proportion d’arômes pour sentir les saveurs (jusqu’à 15% possible, à titre indicatif, à vous de jauger).

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Comment et pourquoi choisir un additif ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Les additifs ne sont pas indispensables dans une préparation DIY mais ils peuvent vous apporter un rendu particulier des arômes. En effet, certains additifs vont permettre de relever le goût, de rendre des notes plus arrondies, de sucrer ou d’apporter de la fraîcheur en bouche.

Les additifs étant un composé très puissant, nous vous conseillons de ne pas dépasser les 3% dans la proportion globale.

Les différents additifs

L’acide malique est un additif provoquant une acidité. Il se marie à merveilles avec les saveurs bonbons et boissons pour leur donner un côté acidulé. Vous pouvez l’employer également avec les saveurs fruitées.

Le methyl lactate est un additif apportant une touche de fraîcheur, sur l’exemple du menthol. Il n’a cependant pas de saveurs assimilées, juste cette sensation de fraîcheur en bouche.

Le sweetener est un édulcorant servant à renforcer les sensations de sucré dans un arôme. Elle permet donc de diminuer l’amertume, dont celle de la nicotine qui peut être parfois déplaisante pour certains vapoteurs.
Côté dosage, il est conseillé de doser 1 goutte pour 1 à 2 ml de base (source Laboratoire Français Industriel).

La vanilline est un additif qui permet de renforcer les saveurs et d’équilibrer les mélanges sans en altérer les sensations. Elle arrondit aussi les notes des saveurs. Il est conseillé de ne pas l’employer à haute dose sous peine de voir l’amertume augmentée.
Côté dosage, il est conseillé d’utiliser 2 à 6 gouttes par ml.

Le bitter wizard est un additif permet d’estomper le goût de sucré des préparations dont celle naturelle de la glycérine végétale. Il est conseillé avec les arômes classiques.

L’acetyl pyrazine est un additif très concentré (1 à 2 gouttes pour 10 ml). Elle permet de donner un goût plus gourmand et caramélisé permettant de relever des sensations de pop-corn ou de caramel. A utiliser donc pour les saveurs gourmandes, caramélisées ou biscuitées.

L’ethyl maltol est un additif permettant de sucrer vos préparations ou d’adoucir les notes.  En cas de surdosage, cela donnera un goût sucré type Barbapapa.
Côté dosage, il est recommandé 5 à 7 gouttes pour 10 ml de produit fini.

La cannelle en additif permet d’apporter des notes épicées à vos concentrations. Très concentré, il est conseillé 1 goutte pour 10 ml.

Le clou de girofle en additif permet également d’apporter un côté épicé à vos préparations, souvent employé avec les saveurs tabac classiques. A utiliser également avec précaution, dosage conseillé d’une goutte pour 10 ml.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Comment fabriquer sa recette DIY ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Pour fabriquer votre recette DIY, comme pour cuisiner un plat, nous vous conseillons de vous installer sur un plan de travail propre, avec votre matériel et vos composants, sans enfant ou animaux à proximité.

1. Prenez le flacon qui contiendra votre réalisation finale

2. Versez la dose de booster correspondante à votre taux de nicotine souhaité

3. Versez la base

4. Ajoutez les gouttes d’arômes correspondant à vos envies/saveurs souhaitées

5. Ajoutez éventuellement les additifs.

6. Rebouchez le flacon, secouez énergétiquement et procédez à la phase de maturation

Comment calculer les différents dosages

Les arômes représentant 10% de l’ensemble, il suffit de doser en millilitres ou en gouttes en proportion du volume global et final. Concernant les additifs, ne dépasser pas les 3%.

Côté booster, il faut arrêter dans un premier temps le taux de nicotine voulu. Ensuite, il suffit de procéder à un ratio sachant qu’un booster contient 20mg/ml.

Par exemple, je souhaite obtenir 60ml d’e-liquide de 12 mg de nicotine. Je devrai donc incorporer 60 x 12 = 720mg de nicotine soit 720 : 20 = 36 ml de booster (3,6 fioles de booster de 10ml).
Ayant déjà 36 ml de solution à base de booster, pour obtenir mes 60 ml, il me suffira d’ajouter 24 ml de base neutre.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Quels matériels utilisés pour fabriquer son DIY ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Vous aurez besoin de différents types de matériels.

Des contenants gradués type éprouvette, bécher, flacon twist seront parfaits pour mesurer vos différents composants.

Des flacons PET ou tout autre type de flacons seront utilisés pour contenir les préparations à l’arrivée.

Utilisez des seringues ou des pipettes pour transvaser les différents composants, pour les mesurer ou les incorporer afin de le faire avec précision.

Enfin, pour vous protéger, utiliser des gants pour manipuler les différents liquides, des lunettes si nécessaires et obligatoire si vous manipulez des grandes quantités.

Pensez à étiqueter vos préparations afin de savoir quelle recette contient quoi et de conserver vos préparations à l’abri de la lumière et de l’humidité et hors de portée des enfants.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Combien de temps avant emploi de mon DIY ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Il faut savoir qu’une préparation DIY ne s’utilise pas immédiatement : il faut observer un temps de maturation, aussi appelé steep, qui a une durée variable selon les ingrédients utilisés. Elle permet d’avoir un rendu optimal des saveurs aromatiques.

Ce temps varie surtout en fonction de ou des arômes choisis. A noter qu’une base fortement proportionnée en glycérine végétale verra le temps de maturation s’allonger également. L’ajout d’additif, quant à lui, ne nécessite pas de temps de maturation.

Des temps estimés existent mais tout dépend surtout de votre recette et de la complexité de celle-ci. Un temps de maturation de 48h minimum est à observer dans tous les cas.

- Arômes fruités simples (mono arômes) : de 2 à 5 jours

- Arômes fruités complexes (plusieurs arômes) : de 3 à 7 jours

- Arômes mentholés : 7 jours

- Arômes boissons : 10 jours

- Arômes gourmands : 15 jours

- Arômes vanille : 15 jours

- Arômes classiques : entre 15 et 20 jours

- Arômes classiques gourmands : 20 jours

Veillez à bien secouer la préparation au moment de sa réalisation et également à renouveler l’exercice une fois tous les jours afin de parfaire le mélange.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Quelles précautions dois-je prendre lors de ma préparation DIY ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................

DIY - Do it Yourself

Nous vous conseillons de vous laver les mains avant et après la préparation, comme pour une recette de cuisine.
La nicotine pouvant être toxique par un contact prolongé sur la peau, si vous avez tout contact, rincez-vous abondamment les mains avec de l’eau claire et prévenez un médecin.
Contactez également un médecin si vous vous sentez nauséeux ou fébrile après avoir manipulé les composants.

Tout composant est à manipuler à l’aide de gants et de lunettes.

Les arômes sont à doser scrupuleusement et à ne pas utiliser en surdosage.

Veillez à bien ranger vos différents ingrédients à l’abri de la lumière et de l’humidité et surtout hors de portée des enfants. Les étiquettes vous permettront de savoir quelles préparations contient quels ingrédients et à quel taux de nicotine.

Les produits et ingrédients réservés au DIY sont bien évidemment à utiliser uniquement avec une cigarette électronique.

.................................................................................................................................................................................................................................................................

Informations légales à connaître

.................................................................................................................................................................................................................................................................

La vente d’e-liquides nicotinés est encadrée par de nombreuses lois et directives, étant assimilés aux produits du tabac :

La concentration en nicotine d’un flacon ne peut excéder 20 mg / ml.

Le volume d’un flacon de recharge ne doit pas être supérieur à 10 ml.

Le conditionnement doit comporter un dispositif ne permettant pas l’accès aux enfants.

L'étiquetage ne doit pas faire la publicité d’éventuels effets bénéfiques sur la santé ou suggérer d’éventuelles propriétés énergisantes ou curatives.